Le viaduc

Série graphique

L’œil du photographe, du peintre, du cinéaste et de l’artiste en général a cette faculté particulière d’isoler par son regard une partie de ce qu’il voit. Les surfaces de couleur et de matières, les lignes, les éléments qui se répondent, s’interpénètrent ou s’opposent peuvent constituer une figure digne d’intérêt, une sorte de tableau naturel qu’aurait construit un peintre sur une toile invisible. Le cinéaste rejoint ses mains pour concrétiser le futur cadre de l’écran de projection, le peintre trace rapidement quelques croquis sur un carnet, le photographe met son œil à l’oculaire de son appareil. Le cadrage ainsi réalisé élimine les éléments hors champ et procure une vision particulière, dont la particularité devient l’équilibre graphique d’une sorte de tableau. Galerie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s